EcoTLC

Contenu de la page : EcoTLC

Eco TLC est une société privée, à but non-lucratif. Elle est née de la volonté des metteurs en marché, et fut créée en collaboration avec les acteurs de la filière pour proposer un cahier des charges adapté aux besoins de la filière.

Mission et objectifs de l’éco-organisme

Agréé en 2009 par les pouvoirs publics, Eco TLC est le fruit d’un projet multi-acteurs. Il s’appuie, pour mener à bien sa mission d’intérêt général, sur l’ensemble des parties prenantes de la filière des Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC), du concepteur au recycleur. Il agit en « tisseur de liens » pour placer cette filière dans une dynamique partenariale de progression et de création de valeur : mettre en place un modèle innovant et durable, moteur d’activité et de performance économique, sociale et environnementale.

Les objectifs :

Eco TLC a pour objectifs de doubler le volume de TLC collectés à court terme et d’augmenter la proportion de TLC valorisés lors de la collecte.
Pour cela :
•Il dresse un état des lieux des activités de récupération et de valorisation des TLC usagés grâce au développement d’outils de mesure et d’analyse pour dresser les perspectives d’avenir de la filière, via son observatoire économique ;
•Il sensibilise tous les acteurs, notamment le grand public, aux enjeux de la récupération et du recyclage et promeut les meilleures pratiques pour extraire les TLC usagés des ordures ménagères ;
•Il accompagne les collectivités territoriales en mettant à leur disposition un kit de communication et en informant les citoyens des solutions de récupération proches de chez eux ;
•Il soutient financièrement les opérateurs de tri industriel, leur permettant de pérenniser leur activité et de développer l’emploi ;
•Il travaille à rassembler plus largement encore les metteurs en marché autour du projet d’Eco TLC.

L’objectif de la filière : tendre vers 100% de valorisation

Eco TLC a été créé pour favoriser la récupération et valorisation des Textiles, du Linge de maison et des Chaussures (TLC) usagés, pour répondre aux enjeux environnementaux de la prévention des déchets et de la préservation des ressources naturelles dans le respect des piliers du Développement Durable.

L’ensemble de ses travaux vise à promouvoir les activités qui permettront d’inciter la filière à mettre en place un cycle vertueux de production et de traitement. L’objectif est de limiter les déchets ultimes, voire de les supprimer.

Les fabricants souhaitant intégrer ces enjeux dans leur cahier des charges de production doivent considérer chaque étape du cycle de vie du produit pour évaluer les possibilités d’optimisation de leur chaine de production.

Par exemple, compte tenu de l’état actuel des débouchés en matière de recyclage textile, les éléments notamment à prendre en compte sont les mélanges complexes de fibres synthétiques et naturelles ou la présence de ‘points durs’ qui handicapent l’effilochage.

Un produit éco-conçu se recycle mieux. Eco TLC a pour mission d’encourager les entreprises du secteur à éco-concevoir leurs produits.

Le cycle vertueux des TLC passe par :
•la mise en place de solutions d’éco-conception,
•l’harmonisation du maillage de collecte professionnelle,
•l’optimisation des méthodes de tri industriel,
•le développement d’opportunités de valorisation rentables grâce à la Recherche et Développement.

L’éco-conception

L’éco-conception consiste à prendre en compte l’impact environnemental dans la conception des produits. Elle peut donner lieu à plusieurs niveaux d’implication :

À la production  : un produit peut être conçu de manière à ce que sa production impacte le moins possible les ressources naturelles et énergétiques de la planète. Par exemple, le développement du produit prendra en compte les émissions de gaz à effet de serre (GES), l’usage en eau et en énergie ou l’utilisation de produits nocifs qui pourraient être ensuite rejetés dans la nature.

En considérant le transport  : les choix en matière de transport et de distribution peuvent rentrer dans l’éco-conception, notamment en termes d’impact carbone, d’utilisation d’énergie, d’optimisation des flux logistiques, ou de réduction du nombre d’intermédiaires dans la chaine.
Par exemple : faire produire en filière courte ou choisir des réseaux de distribution vert (comme le transport exclusivement en camion plein) réduirait l’émission de GES.

Sur lieu de vente  : l’équipement et la consommation d’énergie des lieux de vente peuvent être optimisés pour diminuer l’impact sur les ressources naturelles.

À la fin de vie  : prendre en compte la fin de vie des produits mis sur le marché au niveau de la conception, notamment par le choix des matériaux naturels ou biodégradables, ou un design permettant une déstructuration facile.

Le SICTOM des Monts du Forez travaille avec Le Relais

Le Relais est un réseau d’entreprises qui agit depuis 30 ans pour l’insertion de personnes en situation d’exclusion, par la création d’emplois durables. Membre d’Emmaüs France et de l’Inter Réseaux de la Fibre Solidaire (IRFS), il porte en lui les valeurs de solidarité et de générosité défendues par l’abbé Pierre. Il s’attache à lutter contre les causes d’exclusion, basant son action sur la conviction que le retour à l’emploi des personnes en difficulté est un moyen de les aider à préserver leur dignité, à retrouver leur autonomie financière et leur place dans la société. Il a développé pour cela plusieurs activités économiques, qui lui ont permis de créer plus de 2 200 emplois.

Parmi celles-ci, l’activité textile a connu un rapide développement. En quelques années, le Relais est devenu le premier opérateur de collecte / valorisation textile en France.

Ce qui différencie le Relais des entreprises classiques, c’est qu’il ne recherche pas la performance économique pour le profit, mais pour atteindre ses objectifs sociaux. Chaque centime généré est réinvesti à des fins de lutte contre l’exclusion. C’est ainsi que le Relais privilégie le maintien de l’activité en France, au plus près des territoires, et la création d’emplois locaux. Il a aussi inventé un modèle d’entreprise innovant, l’Entreprise à But Socio-Economique, qui place son développement au service de l’Homme.

En quelques années, le Relais s’est hissé au rang de leader français dans la collecte, le tri et la valorisation des textiles, linge de maison et chaussures (TLC). En 2012, il a collecté 90 000 tonnes de TLC, ce qui représente 55 % de la collecte en France. Avec ses 28 Relais locaux se partageant la gestion de 16 000 conteneurs, il intervient sur l’ensemble du territoire.

Seul opérateur industriel à maîtriser toute la chaîne de la valorisation textile en France, de la collecte au réemploi / recyclage, le Relais a développé un véritable process industriel, apportant son expertise et son savoir-faire à chaque étape. En privilégiant la gestion en propre de toute la filière, plutôt que la revente des textiles collectés à l’étranger, il garantit à la fois une continuité de service, la création d’emplois en France et un bilan carbone optimisé.

Comment bien trier

Vous pouvez déposer dans les conteneurs du Relais de petits sacs, remplis de vêtements et linge de maison, chaussures, petite maroquinerie (sacs à main, ceintures).

Afin de préserver la qualité de vos dons et leur assurer une seconde vie, nous vous remercions de respecter quelques consignes :
•Utiliser des sacs de 50 Litres maximum (afin qu’ils puissent entrer dans les conteneurs).
•Veiller à toujours bien fermer ces sacs (pour ne pas qu’ils se salissent, ne pas déposer les vêtements en vrac ou dans des cartons).
•Donner des vêtements propres et secs. Les vêtements souillés (peinture, graisse…), mouillés et moisis ne sont pas recyclables.
•Attacher les chaussures par paires.
•Si possible, séparer le textile des chaussures et de la maroquinerie.
•Si le conteneur est plein, ne pas déposer les sacs par terre car ils risquent d’être volés ou abîmés. Appeler au numéro indiqué sur la borne.

Pas de recyclage matière possible pour les K-way, les cirés, les chaussures, la petite maroquinerie et les jouets. Ils doivent être en bon état ou facilement réparables.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi déposer vos dons au Relais le plus proche. Pour de grandes quantités, nous passons à domicile.

Sur le territoire du SICTOM, on compte 11 colonnes textiles.
Pour trouver le point de collecte le plus proche de chez vous, rendez vous sur http://www.lafibredutri.fr/carto

JPEG - 30.9 ko

Dans cette rubrique